Accueil

La POPULATION du CANADA

AMERIQUE du NORD

Le Canada est peuplé de groupes ethniques variés ayant su conserver leur originalité. À la différence des États-Unis, on n'y parle pas de melting pot, mais de pluralité linguistique et culturelle. Le Canada a deux langues officielles: l'anglais et le français. Les très nombreuses minorités ont souvent conservé leur langue et parlent une des langues officielles, parfois les deux. Grand comme dix-huit fois la France, le pays présente de saisissants contrastes entre le Nord, presque vide, et l'axe Windsor-Québec, souvent qualifié de Main Street, par suite de la concentration d'activités et de population. En 1991, 45,7 % des Canadiens se déclaraient catholiques; 36,3 %, protestants; 1,5 %, orthodoxes; 1,2 %, juifs; 1 %, musulmans; 0,7 %, bouddhistes; 0,6 %, hindouistes; 0,6 %, adeptes d'autres religions. 12,4 % se disaient athées ou agnostiques.

Le peuplement Les Amérindiens et les Inuit furent, bien avant les Européens, les premiers habitants du Canada. Groupés en tribus et confédérations, les premiers (Hurons, Algonquins, Iroquois...) n'étaient pas plus de 300.000 à l'arrivée des Européens; les guerres et les maladies les ont décimés – ils étaient moins de 100.000 au début du XXe siècle –, mais leur nombre augmente depuis pour atteindre plus de 350.000 en 1996. Ce n'est pourtant que dans le Nord – Territoires du Nord-Ouest et Yukon – qu'ils représentent un pourcentage significatif de la population.

Les provinces de l'Ontario (37 % de la population), du Québec (25 %) et de la Colombie-Britannique (12 %) sont les plus peuplées. La population est aux trois quarts urbaine (proportion ramenée à 40 % pour l'Île-du-Prince-Édouard). Parmi les grandes aires métropolitaines, Toronto est la plus peuplée (4 millions d'habitants) devant Montréal (3,1) et Vancouver (1,7). Les zones métropolitaines d'Ottawa, la capitale, d'Edmonton, de Calgary, de Winnipeg, de Québec et de Hamilton rassemblent chacune entre 600.000 et 1 million d'âmes.

Depuis 1851, date du premier recensement au Canada, la population totale est passée de 2,4 millions d'habitants à 10,3 millions en 1931, à plus de 28 millions en 1993 et près de 30 millions en 1997, grâce à un apport soutenu d'immigrants et à un accroissement naturel important: 1 % en moyenne par an, sauf dans des provinces à forte immigration, comme l'Alberta. Malgré cette croissance, le Canada reste l'un des sept pays les moins densément peuplés (3 h./km2, surfaces lacustres non comprises).