Accueil

Le MANITOBA

AMERIQUE du NORD

 Le Manitoba est une des provinces du Canada, la cinquième à se joindre au Canada (en 1870). Sa population est de 1.150.000 habitants (Manitobains).

Sa capitale est Winnipeg. Autres villes : Brandon, Portage la Prairie, The Pas, Churchill, Thompson, Gilbert Plains et Neelin.

Le Manitoba se trouve au centre longitudinal du Canada, l'une des provinces des Prairies. Les régions limitrophes sont la Saskatchewan à l'ouest, le Nunavut au nord, l'Ontario à l'est, et les états américains du Dakota du Nord et Minnesota au sud.

La province accote la baie d'Hudson au nord-est, et contient les grands lacs Winnipeg, Manitoba et Winnipegosis. Des cours d'eau importants incluent la rivière Rouge, la rivière Assiniboine, le fleuve Nelson, et la rivière Churchill.

Le climat manitobain est rude, bien que le midi soit suffisamment fertile pour accueillir une agriculture extensive. Le septentrion regroupe des forêts de conifères, de la fondrière de mousse, et la toundra au nord extrème.

Le peuple autochthone du Manitoba se compose des peuples Ojibwa et Assiniboin. Le premier Européen à atteindre le Manitoba actuel fut Thomas Button, qui visita le fleuve Nelson en 1612. Pierre Gaultier de Varennes, Sieur de la Vérendrye visita le val de la rivière Rouge dans les années 1730, ouvrant la porte pour l'exploration et la colonisation française basée sur la traite des fourrures. Une population importante de francophones (les Franco-Manitobains) subsiste toujours, surtout dans le quartier de Saint-Boniface à Winnipeg.

Le territoire tomba aux mains des Britanniques en 1763 lors de la guerre de Sept Ans et devint partie de la terre de Rupert, terre gigantesque de monopole de la Corporation de la Baie d'Hudson.

Depuis la fondation du premier village agriculturel en 1811 par le lord Selkirk, le conflit sévit entre les colons blancs et le peuple Métis qui y habitait, qui faisait du commerce avec la Compagnie du Nord-Ouest, concurrent de la Corporation de la Baie d'Hudson du lord Selkirk. Une bataille en 1816 provoqué par les colons vit 20 colons tués par les Métis, dont le gouverneur ; le gouvernement britannique disculpa les Métis. Le résultat de ce conflit fut l'amalgamation des deux compagnies, requise par le gouvernement britannique pour mettre fin à la violence.

Lors de la cession de la terre de Rupert au Canada en 1869 (elle deviendra les Territoires du Nord-Ouest), un manque d'attention aux intérêts métis mena le chef métis Louis Riel à établir un gouvernement provisoire. Des délégués du gouvernement de Riel entrèrent en négotiation avec le gouvernement canadien, ce qui mena à l'entrée dans la confédération de la province du Manitoba en 1870.

À l'origine, le territoire de la province ne s'étendait que sur 1/18 de sa taille actuelle - elle fut connue comme « la province timbre-poste ». Elle crut progressivement en absorbant des parties des Territoires du Nord-Ouest jusqu'à atteindre sa taille actuelle en parvenant au soixantième parallèle nord en 1912.